Ça marche dans ma pharmacie !

ça marche dans ma pharmacieBouger plus, manger mieux, c’est pas si compliqué ? Le programme cantonal « Ça marche ! » et la Société Vaudoise de Pharmacie ont invité le public à faire le tour de la question durant le mois de mai 2012 avec la campagne « Ça marche dans ma pharmacie ! ».

Chaque mercredi, un atelier ludique sur les thèmes de l’alimentation et l’activité physique a été proposé dans les officines participantes du canton de Vaud.

L’occasion de s’informer auprès de professionnel-le-s du domaine et de repartir avec documentation, conseils et astuces pour vous aider à faire les meilleurs choix pour votre santé, et celle de vos proches. Télécharger le programme des ateliers

Eau secours, j’ai soif !

bouton_atelier_1L’eau est la meilleure des boissons pour étancher la soif. Boire tous les jours l’eau du robinet, avec ou sans bulle, et réserver les boissons sucrées aux occasions spéciales.

Les sodas et les thés froids industriels contiennent entre 17 et 26 morceaux de sucre par litre. Les boissons édulcorées (ou light) ne sont pas recommandées pour les enfants, car elles développent tout autant le goût pour le sucre sans habituer à boire de l’eau. De plus l’acidité qu’elles contiennent ramollit l’émail des dents ;  elles ne sont donc pas sans conséquence sur la santé dentaire.

Une canette de Red Bull ou autre marque équivalente contient la même quantité de caféine qu’1 expresso ou 2 ristretti, 7 morceaux de sucre ainsi que de la taurine et du glucoronolactone. L’effet de ces substances sur les performances physiques, l’augmentation de l’énergie et la perte de poids n’a pas été prouvé. Leur innocuité en grandes quantités non plus, d’où la recommandation de ne pas dépasser 2 canettes par jour.

La recommandation qui figure sur l’étiquette de ne pas mélanger ce type de boissons avec de l’alcool, s’explique par le fait que cette combinaison peut donner une fausse impression de maîtrise personnelle, augmentant ainsi les comportements à risque.

Pour aller plus loin :

Où se cachent les graisses ?

bouton_atelier_2_quadriLes aliments sucrés ou salés contiennent des graisses, en quantité parfois importante.
Chips, barres chocolatées ou pâtisseries sont des aliments facilement consommés comme grignotage, alors que les fruits ou les produits laitiers font des collations de bonne qualité nutritionnelle. Varier donc les collations.

Ne pas s’interdire mais limiter les produits sucrés et /ou gras. Ils permettent de se faire plaisir et d’éviter le risque de frustration associé à des restrictions trop sévères induisant un risque de compensation (perte de contrôle, compulsions) à un moment ou à un autre. Pour la santé et le maintien du poids, les mets gras sucrés devraient être limités à 1x/jour au maximum.

Le danger des king size réside dans le fait qu’ils ne correspondent plus à une portion, mais souvent au double. Importé des USA, il faudrait boycotter ce format permettant seulement à l’industrie de vendre plus et plus cher !

Produits sucrés / grasAlternatives
ChipsBretzels
CacahuètesTomates-cerises / dips carottes et radis
Petites saucisses à grignoter1 petit-pain et 1 vache qui rit
Barre chocolatée1 compote en berlingot sans sucre / 1 pomme
2 petits beurres au chocolat6 biscuits salés aux céréales

Maigrir fait grossir

maigrir fait grossirLes régimes amaigrissants stricts ont souvent un résultat médiocre, les kilos perdus revenant aussi vite qu’ils étaient partis. 80% des personnes ayant perdu du poids, en reprennent après un an (Anses, 2010) et ce chiffre augmente encore par la suite, c’est l’effet yoyo, y compris pour les régimes à base de poudre vendus dans les pharmacies.

Une démarche d’amaigrissement passe d’abord par la définition d’un objectif réaliste à atteindre dans un délai raisonnable. Ceci impliquera une modification des habitudes de vie, tant au niveau de l’alimentation que de l’activité physique. La gestion du stress et des émotions sont aussi des facteurs à prendre en compte, et certaines périodes de vie plus que d’autres sont favorables à des changements d’habitudes.

Manger de tous les groupes d’aliments lorsque la faim se fait sentir, en quantité suffisante pour être rassasié sans être gavé, permet de déterminer les portions adaptées à l’organisme.

Pour aller plus loin :

5 par jour, c’est simple comme bonjour 

bouton_atelier_4Les fruits et les légumes donnent de la couleur aux repas et suivent le rythme des saisons. Les 5 portions par jour recommandées peuvent être atteintes grâce à des mets aussi divers que les soupes, les salades, les légumes cuits, les sauces (tomates, courgettes par exemple), les compotes, les tartes, les jus. Un verre de jus de fruit 100% naturel (sans sucre ajouté, les jus en brique conviennent aussi bien que les frais pressés) ou un jus de légumes peut remplacer chaque jour au maximum une portion de légumes.

Les conserves et les surgelés au naturel sont des alternatives aux produits frais si l’offre de la saison est un peu restreinte. Les produits régionaux et de saison sont à privilégier, ceux issus de l’agriculture biologique n’ont, en fonction des connaissances actuelles, pas de bénéfices nutritionnels supérieurs à ceux de production intégrée (PI) cultivés en Suisse.

Si les 5 portions quotidiennes semblent difficiles à atteindre, il convient d’essayer d’augmenter le nombre d’occasion de manger les fruits et les légumes : ajouter un fruit au petit déjeuner ou dans la matinée par exemple, mettre un légume et une salade au repas, plutôt que de doubler les portions déjà existantes, 2 pommes comme dessert.

Pour en savoir plus :

Ça marche avec mon podomètre

bouton_atelier_5_quadriNotre société actuelle incite à un mode de vie sédentaire. Les véhicules motorisés et les écrans en tout genre sont omniprésents, notre quantité d’exercice physique diminue en conséquence. Or, le fait de bouger insuffisamment au quotidien peut avoir des conséquences néfastes sur la santé à long terme.

Tout le monde ne se sent pas l’âme d’une « sportive » ou d’un « sportif ». Toutefois, il n’est pas nécessaire d’être un-e athlète aguerri pour profiter des bienfaits de l’activité physique. Le fait de bouger régulièrement au minimum 30 minutes 5 fois par semaine, en adoptant une intensité modérée (qui provoque un léger essoufflement), suffit à prévenir de nombreuses maladies et à améliorer sensiblement la qualité de vie. La population, à commencer par les personnes « non-sportives », devrait par conséquent prioriser un mode de vie privilégiant autant que possible des déplacements « actifs » (marche, vélo).

Le podomètre permet de quantifier le nombre de pas effectués durant une journée. Un pas correspond en moyenne à 70 à 80 cm, ce qui veut dire que la recommandation officielle des 10’000 pas représente une distance parcourue de 7 à 8 km ! Si cette distance à effectuer au quotidien vous paraît excessive, il ne faut pas oublier que « chaque pas compte ». Plus vous tendrez à un mode de vie actif, plus vous en verrez les avantages durant les années à venir. Privilégier les escaliers, sortir du bus un arrêt avant destination ou encore faire ses courses à pied sont quelques gestes simples vous permettant d’intégrer l’activité physique dans votre quotidien.

Pour aller plus loin :