Environnements favorables à la santé

La pratique régulière d’une activité physique et une alimentation équilibrée sont des facteurs de protection contre les maladies non-transmissibles (maladies cardio-vasculaires, diabète, cancer, maladies des voies respiratoires…). A l’inverse, la consommation de tabac et la consommation excessive d’alcool sont des facteurs de risque de ces maladies.

La mise en œuvre de comportements de vie sains, en lien avec les quatre facteurs mentionnés ci-dessus, permet de prévenir ces maladies. Cependant, ces mêmes comportements sont fortement influencés par l’environnement dans lequel vit la population.

Créer des environnements favorables à la santé, c’est « rendre les choix sains plus faciles à faire et les choix moins sains plus difficiles à faire »*.

Exemples d’environnements favorables

On parle généralement d’environnements au pluriel, qui incluent l’environnement physique, l’environnement socioculturel, l’environnement économique et l’environnement politique. Les exemples suivants illustrent le large spectre couvert par ces environnements :

  • Un mobilier et des cheminements adaptés qui permettent aux personnes âgées de se déplacer à pied en toute sécurité dans leur quartier
  • Des normes culturelles qui promeuvent l’utilisation du vélo pour se rendre au travail
  • Un subventionnement qui encourage la consommation de repas au contenu équilibré dans les réfectoires scolaires
  • L’interdiction de vente de tabac et d’alcool aux mineurs

Descriptif du projet

Le projet « Environnements favorables à la santé » est initié en 2016 dans le cadre du Programme «Ça marche ! Bouger plus, manger mieux» déployé dans le canton de Vaud. Il est co-financé par le Service de la santé publique et Promotion Santé Suisse.

Le projet se concentre sur les environnements qui agissent sur les quatre facteurs d’influence des maladies non transmissibles (MNT) : activité physique, alimentation, tabac et alcool. La santé est également influencée par d’autres déterminants environnementaux, comme la pollution de l’air ou le bruit, mais qui ne sont pas abordés dans le cadre de ce projet.

Les objectifs du projet sont les suivants :

  1. Identification et planification de mesures créant des environnements favorables à la santé (en lien avec les quatre facteurs de protection contre les MNT) réalisables à l’échelle du canton de Vaud
  2. Création d’une base documentaire de référence sur les environnements favorables à la santé (en lien avec les quatre facteurs de protection contre les MNT)
  3. Sensibilisation des autorités cantonales et communales, et d’autres parties prenantes, aux environnements favorables à la santé (en lien avec les quatre facteurs de protection contre les MNT)
  4. Accompagnement des collectivités publiques et des professionnels de la santé et d’autres domaines dans la mise en œuvre d’environnements favorables à la santé (en lien avec les quatre facteurs de protection contre les MNT)

Etapes du projet

Les principales étapes du projet sont les suivantes :

  1. Entretiens avec des experts de différents domaines (en cours)
  2. Synthèse de la littérature scientifique (en cours)
  3. Identification des principales mesures structurelles existantes ici et ailleurs (en cours)
  4. Création d’un site internet mettant à disposition les informations recueillies (en cours)
  5. Sensibilisation et accompagnement dans la mise en œuvre des mesures structurelles
  6. Priorisation des mesures à mettre en œuvre dans le canton

Renseignements et collaborations

Vous êtes désireux d’en savoir plus sur ce qui peut être réalisé dans votre école, institution, administration, quartier, commune ?

Vous souhaitez partager votre expérience et vos idées ?

N’hésitez pas à nous contacter à l’aide des coordonnées ci-contre.


* « Pour une vision commune des environnements favorables à la saine alimentation, à un mode de vie physiquement actif et à la prévention des problèmes reliés au poids », Ministère de la santé et des affaires sociales du Québec, 2012.